30 avril, 2011

Lequel d’entre-nous fait partie du tiers-monde ?

Classé dans : Philosophie en Tunisie — taharbenguiza @ 11:33

Les Tunisiens reçoivent chaque jour à leur frontière avec la Libye des centaines de réfugiés. Ils leur ouvrent leurs maisons et une chaîne de solidarité sans précédent est mise en place. Ils ne se plaignent pas de ce « fardeau » et assument leurs devoirs humanitaires dignement.
Est-il nécessaire de le rappeler, la révolution démocratique en Tunisie est une expérience unique dans l’histoire. Elle a ses effets secondaires: l’État n’a pas de légitimité, les Tunisiens découvrent le délabrement institutionnel et social qu’a laissé Ben Ali, le tourisme qui fait travailler un million de Tunisien est bloqué en raison de la peur des touristes Européens qui trouvent normal que des italiens manifestent, mais ont la trouille dés d’ils entendent parler d’un désordre quelque part dans le pays. Tout cela fait que le règlement de la situation des immigrés tunisiens en France doit être conçu comme un symbole d’amitié et de reconnaissance envers les Tunisiens qui ont besoin aujourd’hui d’être soutenu afin de pouvoir réussir un examen de passage à la démocratie qui les sauvera de la dépendance et permettra pour la France d’avoir, en face d’elle, un partenaire responsable et capable de compter sur lui-même.  Je salue donc la position de Delanoê qui exprime une position digne de l’histoire de France et de son humanisme légendaire. En tout cas, la Tunisie n’oubliera pas ceux qui l’ont soutenus comme elle n’oubliera pas ceux qui lui vendent du vent. L’unité Tunisie-Libye devient de plus en plus un nécessité historique. A ce moment là, soyez certains, non seulement les Tunisiens reviendront dans leur pays, mais on verra le mouvement d’immigration européenne vers le grand Maghreb se renforcer pour un meilleur équilibre de notre bassin méditerranéen.

Laisser un commentaire

Larme de Rêve |
CREATION Thi_Hanh |
fgaulierpeintures |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | benoit-basset
| Artistes du Finistère / Les...
| Bandiniland